vendredi, septembre 30

Pouvoir d’achat : les pièges tendus par les assurances voyages

Pouvoir d’achat : les pièges tendus par les assurances voyages. Face à l’inflation et aux problèmes de pouvoir d’achat, une étude  révèle à quel point les Français pourraient récupérer davantage d’argent auprès de leurs assureurs : le butin se chiffrerait même en milliards d’euros… La nébuleuse des « assurances voyages » est notamment dans le collimateur.

Pouvoir d’achat : les pièges tendus par les assurances voyages
Pouvoir d’achat : les pièges tendus par les assurances voyages

L’APCR, le gendarme des banques et des assurances, n’a pas tardé à réagir à ces abus : elle vient d’annoncer son intention de réduire à 2 mois les délais d’indemnisation. Quant au législateur, il vient également d’encadrer sévèrement les démarchages téléphoniques abusifs dans ce secteur.

Dans ce contexte, voici quatre recommandations pratiques d’experts pour aider les consommateurs à récupérer (légalement) de l’argent auprès de leur assureur, sans forcément avoir à en changer.

1/ Traquer les doublons

Premier poste d’économie : de très nombreux Français paient des assurances en doublon. La startup Lyanne propose ainsi un outil en ligne gratuit pour analyser ses contrats d’assurances et en détecter les doublons, souvent nombreux. Dans le secteur du tourisme, il n’est pas rare de voir des redondances entre les garanties des assurances facultatives et celles déjà incluses avec sa carte bancaire.

2/ Détecter les « trous dans la raquette »

Ce diagnostic en ligne pointe également les risques mal couverts. Des « trous dans la raquette » qui peuvent également coûter très chers à l’arrivée.

Dans les assurances annulation voyages par exemple, les condition de garantie peuvent être tellement rigides qu’elles ne sont en pratique presque jamais applicables.

3/ En vacances, penser « assurance », même pour les petits sinistres

La casse de matériel de location, la perte d’une clé avec l’intervention d’un serrurier au retour ou encore l’annulation totale du voyage… autant de tracas ou d’imprévus de vacances pour lesquels beaucoup de Français n’ont pas le « réflexe assurance ». 56% des Français n’ont pas le réflexe de faire appel à leur assureur pour des petits sinistres du quotidien.

4/ Ne rien lâcher pour récupérer ses indemnités

Dernier pactole qui échappe trop souvent aux Français : les justes indemnisations. Déboussolés par la complexité des contrats et des démarches, beaucoup abandonnent trop souvent leurs réclamations. 36% des Français ayant eu un sinistre ont initié des déclarations de sinistres sans aller jusqu’au bout des démarches et 45% des Français ayant eu un sinistre ne connaissent pas les recours possibles en cas de désaccord avec leur assureur.

Hélas ! Bon nombre de Français ont laissé passer le délai des 2 ans pour être indemnisés des annulations de leur voyage causés par le Covid !

Dans cette jungle des assurances et face aux injustices, la startup Lyanne se donne pour mission de venir en aide aux consommateurs. Elle prend en main les démarches à leur place pour récupérer les justes indemnités en étant rémunérée aux résultats. Un accompagnement « façon Julien Courbet » accessible à tous, voilà de quoi redonner de l’assurance à tous les Français !

Pour en savoir plus :

– Consulter l’étude « Pouvoir d’achat : les Français pourraient récupérer un pognon de dingue auprès de leurs assureurs » dans son intégralité en cliquant ici.

– Être mis en relation avec des Français(e)s qui ont vécu les pires déboires (ou leur meilleure revanche) avec leurs assurances voyages.

– Découvrir les coulisses de Lyanne, la startup qui défend les consommateurs dans la jungle des assurances, « façon Julien Courbet ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.